Pin's - Ruban "SOUTIEN aux OPEX"

Pin's- Ruban SOUTIEN aux OPEX- propriété intellectuelle de la F.N.A.M.E., déposé auprès de l'INPI. Pour nos militaires en opération, les blessés, et les familles de nos compagnons morts au champ d'honneur.

 

Hommage au Caporal-chef Facrou HOUSSEINI ALI

 

Deux légionnaires du 2ème REP sont Morts pour la France en Afghanistan

 

13ème BCA -Retour de la 3ème Compagnie au Quartier Roc Noir

 

Fin des FFFCV- Création des Eléments Français au Sénégal

Interview du Général Olivier PAULUS- Soleil -IK NDIAYE

 

«Nos paras avaient été préparés à tout »

Source Figaro - Interview du Colonel Renaud SÉNÉTAIRE - Chef de Corps du Battle Group RAPTOR - JM Gonin

 

"Adieu, soldat français !"

Pierre Schoendoerffer - Figaro

 

Lettre à un capitaine mort au champ d’honneur

Général Hervé CHARPENTIER - Le Figaro

 
Identifiant: Mot de passe: Ok |
Rechercher
 > Accueil >Actualites > Presse

Tensions palpables au Liban











Source portail d'information libanais


Alors que le président iranien entame mercredi une visite de deux jours au Liban, sa première depuis son élection en 2005, au cours de laquelle il devrait effectuer un déplacement très médiatisé dans le sud, à la frontière d'Israël, son pire ennemi. 

Au cours de cette visite officielle très controversée de deux jours, M. Ahmadinejad s'entretiendra avec son homologue libanais Michel Sleimane, avec le Premier ministre soutenu par Washington et Ryad, Saad Hariri, et avec le président du Parlement Nabih Berri. 

Jeudi, le président iranien devrait se rendre dans plusieurs villages du sud frontalier d'Israël, durement touchés lors de la guerre de 2006 entre le Hezbollah et l'Etat hébreu, et reconstruits en grande partie grâce à l'aide iranienne. Le Hezbollah a combattu les troupes israéliennes jusqu'à leur retrait du sud en 2000 après 22 ans d'occupation. 

La visite de M. Ahmadinejad suscite une controverse au Liban, des membres de la coalition pro-occidentale majoritaire au Parlement craignant qu'il ne tente de faire passer le pays pour une "base iranienne" aux portes d'Israël. 

Accompagné de son Ministre des Affaires Étrangères et d'hommes d'affaires, des accords portant sur le prêt par Téhéran de 450 millions de dollars au Liban pour investir notamment dans l'électricité et l'eau seront signés lors de la visite.

En parellèle, le long de la ligne bleue, les tensions sont palpables et contraignent la FINUL a accentuer sa vigilance.

Ainsi, le 10 octobre 2010, l'agence nationale d'information libanaise a rapporté que des mouvements militaires israélien ont été enregistrés le long de la ligne bleue au cours des dernières 24 heures, "en particulier le long des fermes de Shebaa occupées". Des patrouilles blindées ont inspecté le terrain tout au long de la ligne bleue auprès des frontières israélo-libanaises et des avions de reconnaissance israéliens ont survolé Shebaa et les villages voisins au Liban-Sud. 


Toujours selon l'agence nationale, des patrouilles motorisées ont traversé le côté libanais du village Al-Ghajar "en pénétrant 300 m dans les territoires libanais et en dépassant la ligne bleue". "Les soldats des patrouilles ont inspecté la région de Wazzani et ses environs pendant plus d'une demi-heure, avant de se retourner vers le côté israélien du village occupé Ghajjar." 

La FINUL et les patrouilles de l'armée libanaise ont accentué leur présence le long du côté libanais de la ligne bleue.  

La ligne bleue est une démarcation définie par l'ONU tout au long de la frontière israélo-libanaise. ELle a été mise en place le 7 Juin 2000 suite au retrait israélien des territoires libanais.